TikTok, YouTube, Facebook et Microsoft limitent l’accès aux contenus des médias d’Etat RT et Sputnik



En réponse à des demandes de Bruxelles et Paris, ces réseaux sociaux suspendent les comptes en Europe de deux médias d’Etat de la Fédération de Russie.


Le lundi 28 février, une réunion avec les principaux réseaux sociaux était organisée par le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O. Ce dernier a demandé aux plates-formes d’empêcher l’accès aux deux médias « de propagande » russe, en anticipation des décisions annoncées dimanche par la Commission européenne.


TikTok a été le premier à prendre ce type de sanctions : les vidéos de RT et de Sputnik avaient déjà été rendues inaccessibles sur le réseau social.


Après Facebook, YouTube a, à son tour, annoncé bloquer « les chaînes YouTube de RT et Sputnik dans toute l’Europe, avec effet immédiat », « compte tenu de la guerre en cours en Ukraine ».

La plate-forme de vidéos a également annoncé empêcher la monétisation publicitaire des vidéos de RT et de Sputnik, et limiter la recommandation de leurs vidéos par leurs algorithmes.


« Les médias d’Etat RT et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre union », a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.


En France, la suspension de la chaîne de télévision RT France nécessite toutefois une décision de l’Arcom, le régulateur des médias.


Recent Posts