Devons-nous être opti-pessimiste pour le monde d’après ?



Interviewé par Europe 1, le philosophe sociologue Edgar Morin explique : « Je ne suis ni pessimiste ni optimiste, je suis un esprit vigilant ».


Edgar Morin prévenait déjà lors de la première vague que la pandémie de coronavirus serait une « aventure incertaine où se développeront les forces du pire et celle du meilleur ».

Si la crise nous a appris à renforcer notre résilience, le sociologue met en garde « on est dans une transition. Nous sommes encore dans cette crise multidimensionnelle qui nous concerne personnellement, chacun, et la planète tout entière ».


Nous pouvons nous demander : avec quelles valeurs va émerger le monde d’après ? Car si le somnambulisme nous empêche de voir les dangers qui nous guettent, les choses vont probablement aller assez mal analyse le philosophe.


Cependant Edgar Morin « garde l'espoir raisonnable, mais pas d'euphorie. Et pas de désespoir ». Car l’important est qu’on aille tous dans le bon sens.

Recent Posts
CONTACT 
 

Agence Calliopé

39 rue Durantin

75018 Paris

Tél : +33 1 42 51 45 50

isabelle@calliope-event.com

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black LinkedIn Icon

© 2018 - 2020 by Agence Calliopé