AGENDA COUP DE COEUR CULTURE - 04/07/2016

Quand la jeunesse se réveille ça donne : The « Beat Generation » ! rétrospective au Centre Pompidou

Beat Generation

La « Génération Battue », en Français. Cette expression fait référence avec une fatalité implacable à une jeunesse à bout de souffle, étriquée dans une société saturée des codes culturel et sociétal d’une ancienne génération qui ne la comprend pas.

« Tiens ça me ressemble…» te dis-tu, et tu ne crois pas si bien dire, car avec les récents événements qui agitent notre monde, l’expression ne pouvait pas mieux tomber. A la seule différence que c’est en 1948 qu’elle a vu le jour !

Le terme « Beat Generation » est en fait le nom d’un mouvement littéraire, social et culturel né dans les années 40 à l’initiative de Jack Kérouac, écrivain et poète américain, et de son cercle d’amis. Revendiquant un style libertaire, le mouvement préfigura la libération culturelle, sexuelle et le mode de vie de la jeunesse des années 1960. D’abord perçus par la culture dominante comme des rebelles subversifs, les beats apparaissent aujourd’hui comme les acteurs d’un mouvement culturel parmi les plus importants du 20e siècle dont nous percevons encore les échos aujourd’hui.

A travers une riche programmation (lectures, performances, concerts, films, photographies…), le Centre Pompidou propose un tour d’horizon de ce mouvement en mettant en lumière les artistes plasticiens les plus représentatifs, en particulier issus de la scène artistique californienne (Wallace Berman, Bruce Conner, George Herms, Jay DeFeo, Jess…), une place importante est réservée à la dimension littéraire du mouvement, à la poésie parlée dans les relations qu’elle entretient avec le jazz, à la poésie noire américaine (LeRoi Jones, Bob Kaufman…). La photographie, essentiellement des portraits, d’Allen Ginsberg et de William Burroughs mais aussi les ensembles de Robert Frank (Les Américains, From the bus…), de Fred McDarrah, de John Cohen, d’Harold Chapman, fait partie intégrante des médiums utilisés par la génération beat. Il en est de même pour le cinéma (Christopher MacLaine, Bruce Baillie, Stan Brakhage, Ron Rice…) dont la pratique a toujours accompagné les développements et l’histoire de ce mouvement.

Une exposition à ne pas manquer !

A voir du 22 juin au 3 octobre 2016 au Centre Pompidou.

Plus d’information sur le site internet : https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/c58Xyrx/r95XLR6

Ce contenu a été publié dans AGENDA, COUP DE COEUR, CULTURE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *