COUP DE COEUR - 12/06/2013

Lucie Duval : Parades ou parodies amoureuses.? Mains aimantes ou menaçantes ?

Le travail de Lucie Duval s’articule autour de l’interférence entre ce qui est lu et ce qui est vu. Il s’agit d’une pratique où les mots se jouent des images et des objets et inversement. Ainsi, la textualité et l’image participent d’une interrelation où le sens se déploie aussi bien à travers des projets d’installation in-situ, que la gravure ou la photographie.

Lucie Duval aime détourner les objets et les mots de leur fonction première. Elle développe ainsi diverses propositions/oppositions à partir de gants de travailleur « Made in China » qu’elle assemble pour former d’audacieux vêtements/sculptures, série d’images photographiques de la série « Mainmises » complètent les sculptures où l’utilisation de mots vient en surimpression (un mot doublé de deux traductions possibles offrent un univers de significations contradictoires, insistant sur l’ambivalence des signes selon les contextes.

langage ment : Lucie Duval écrit au pastel sec sur des impressions numériques – photographies noir et blanc de ciels – des engagements qui n’ont pas été tenus : le protocole de Kyoto, le discours présidentiel de Sarkozy, le sacrement du mariage, etc. Une fois l’engagement écrit sur la photographie, Lucie Duval estompe certaines lettres modifiant ainsi le texte, la nature du dit engagement en quelque chose de dérisoire. Un engagement non tenu équivaudrait à des paroles en l’air, les lettres effacées sur fond de ciel se transforment en nuages… Ces lettres estompées se retrouvent au sol, découpées dans du granit noir. C’est aussi dire que seuls les actes nous engagent.

Originaire de Mont-Laurier, Lucie Duval vit et travaille à Montréal. Elle a fait des études supérieures à l’École des Beaux-Arts de Toulouse et a exposé régulièrement au Québec, au Canada, au Mexique, en Europe (France et Italie) et en Asie (Japon, Taïwan)

Ce contenu a été publié dans COUP DE COEUR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *